Robes rouges d'un mois de sensibilisation précédent en 2019.
Vêtements

Les événements de mai feront la lumière sur le sort des femmes autochtones disparues et assassinées

SAULT STE. MARIE – Au cours du mois de mai, des groupes de défense sensibiliseront au nombre de femmes amérindiennes disparues et assassinées à travers le pays.

Selon les statistiques nationales, les femmes amérindiennes sont plus susceptibles d’être kidnappées ou assassinées que tout autre groupe démographique. En 2016, 5 712 femmes autochtones ont été considérées comme disparues, et seulement 116 de ces cas ont été signalés à la liste des personnes disparues du ministère de la Justice.

Des groupes de défense autochtones, comme l’Advocacy Resource Centre (ARC) pour le Sault Ste. Marie Tribe of Chippewa Indians, travaille depuis des années pour sensibiliser à ce problème.

Dans un effort pour accroître la sensibilisation locale, l’ARC organise des événements tout au long du mois de mai destinés à mettre ces cas en lumière.

Suite:Un nouveau projet examine les Amérindiens disparus et assassinés

“Cela montre le nombre de femmes disparues et assassinées dans la communauté autochtone qui passent inaperçues parce que c’est là que réside la véritable racine du problème, qu’il n’y a pas de décompte précis des femmes autochtones disparues ou assassinées”, a déclaré Jessica Gillotte, organisateur de l’événement “Si une femme blanche disparaît, c’est partout dans les nouvelles, mais on n’entend pas trop parler quand quelqu’un est autochtone et porté disparu.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.